Rio de Janeiro est-elle une ville dangeureuse ?

12 avr. 2016 / 2 commentaires

Bom dia !

Comme vous le savez peut-être si vous me suivez sur les réseaux sociaux,  j'ai passé quinze jours au Brésil  dont une semaine à Rio pendant le célébrissime carnaval lors duquel la fête bat son plein dans la ville pendant 5 jours au rythme de la samba.

vue de Rio du pain de sucre




 
Plutôt que de vous raconter en détail mon voyage je vais laisser parler ces quelques photos et revenir sur une question qui m'a été posée à plusieurs reprises avant, pendant et après mon séjour : Rio est elle une ville dangereuse ?
 
J'ai un peu le sentiment que pour beaucoup Rio de Janeiro rime malheureusement avec  insécurité. Alors bien sur cette croyance est fondée sur une part de vérité et je ne vais pas vous dire que Rio c'est le monde des bisounours, qu'il n' y a pas de délinquance, ou que les favélas sont un mythe. Loin de moi l'idée de vous prendre pour des imbéciles..Mais j'ai l'impression que mon expérience de Rio est quand même très loin de toutes ces histoires  que l'on rapporte sur la ville. Je voudrais donc simplement ici vous faire partager mon expérience  après y avoir séjourné quelques jours. Je trouve  dommage que certains se privent de visiter cette jolie ville à cause de cette réputation qui lui colle à la peau comme un vieux chewing-gum sous une semelle 
 



Christ de Corcovado


J'ai visité Rio en compagnie d' une amie, nous étions donc deux nanas dans la ville ce qui a bien entendu contribuer à affoler un peu plus nos entourages. Et oui pas de mâle pour nous défendre en cas d'agression nous pauvres femme sans défense ! J'ai presque tendance à croire pour ma part que ce binôme féminin  a été à notre avantage : les cariocas ont été  d'autant plus serviables et charmants à notre égard essayant toujours de nous aider et voulant à tout prix nous éviter toute situations  risquées. Mon amie est d'origine portugaise ce qui a été un "plus" évidemment pour la communication avec les locaux, ceci dit la plupart des cariocas comprennent très bien l'anglais.

Nous avons pris milles et une précautions compte tenu des histoires que nous avons entendu sur la dangerosité de la ville : touristes rackettés, descentes de bande des favelas sur les plages de Copacabana et Ipanema,  vol de bijoux à l'arraché... Nous avons donc d'abord pour nos déplacements privilégié le taxi ( plutôt bon marché) bien que nous avons aussi pris parfois les transports en commun métro et bus sans problème. Nous ne portions pas de bijoux et l'argent liquide pris lors de nos déplacements était limité à ce que nous avions besoin. Nous ne sortions pas nos téléphones portables sans précaution, mon appareil photo ne nous suivait que sur les lieux très touristiques et  surveillés. Enfin,  le soir nous évitions les plages en raisons des groupes qui s'y alcoolisent.

Et bien, je ne dirais pas que ces précautions ont été inutiles mais nous ne nous sommes jamais sentis dans une situation inquiétante ou potentiellement dangereuse. Nous avons bien sûr parfois pu apercevoir des problèmes de drogue ou de pauvreté mais pas plus,  et pas de façon plus inquiétante que dans certains quartiers de Paris.




Tout d'abord, je pense que Rio s'est beaucoup transformée ces dernières années : il faut savoir que la municipalité a fait un effort considérable pour réduire l'insécurité  et la délinquance,  notamment avec la pacification des favélas, d'abord avant la coupe du monde de football de 2014 qui s' y est  déroulée, puis en prévision des prochains jeux olympiques d'été  de 2016. Compte tenu de ces deux événements mondiaux contribuant au rayonnement de la ville et qui apportent un afflux de touristes, il est évident que les mesures de précautions devaient être renforcées. 

Tous les lieux touristiques sont donc très sécurisés avec présence policière de même que les plages de Copacabana et d'Ipanema qui  sont aujourd'hui  surveillées en permanence notamment du ciel par des hélicoptères.

Ensuite pour nos déplacements en dehors de ces zones touristiques très fréquentées et  surveillées nous avons juste pris des précautions de base dans un pays où la pauvreté gangrène la population : pas de signe ostentatoire de richesse ou de comportements provocateurs.

 


Plage d'Ipanéma






Carnaval de Rio - Sambodrome

Pour conclure je dirais que  notre séjour à Rio de Janeiro nous laisse un souvenir bien différent de ce que l'on peut colporter sur cette ville : plutôt que délinquance et insécurité nous y avons trouver un art de vivre, un soleil permanent et des habitants charmants. Finalement, la dangerosité de Rio c'est un peu comme les "no go zones" à Paris, ce sont des épiphénomènes amplifiés par le bouche à oreille. Vous pouvez donc vous rendre à Rio sans crainte et  même pendant la semaine du carnaval en prenant juste quelques précautions d'usage votre séjour devrait se dérouler sans aucun soucis et vous pourrez profiter de tous les attraits de cette magnifique ville. 
 
 
A vous !
Je suis curieuse de savoir ce que vous en pensez ?Avez-vous déjà visité Rio ?
Envisagez-vous de vous y rendre ?





2 commentaires:

  1. C'est vrai qu'on a une image d'insécurité importante. C'est donc bien d'avoir l'avis de quelqu'un qui y est vraiment allé !

    RépondreSupprimer
  2. Je le répète aucune crainte à avoir ! Peut être celle de vouloir rester... :)

    RépondreSupprimer

Retour en haut