Sur un nuage céleste avec Cattier

28 déc. 2015 / 3 commentaires








Depuis quelques temps maintenant, je suis à la recherche du nettoyant visage idéal. Les critères à remplir pour le nettoyant de mes rêves : une bonne composition, une formule douce mais efficace et une utilisation agréable.
 
 
J'avais bien eu un petit coup de cœur pour le nettoyant de Ren pour peau mixte Clarimatte dont je vous avais un peu parlé ici, mais il lui reste un défaut majeur,  son prix (20€) et je ne conçois pas de me ruiner pour me nettoyer le visage ! Après quelques recherches sur le net, je  découvre l'existence  de la mousse Nuage céleste de Cattier que je vous présente aujourd'hui. Avant même de l'utiliser j'étais persuadée qu'elle allait me plaire et je ne me suis pas trompée !
 
 
La mousse de Cattier ou le nuage céleste (c'est tellement poétique ce petit nom) se présente dans un flacon pompe qui délivre une mousse légère et aérienne. Côté packaging, c'est hygiénique, pratique, le packaging est très sobre blanc et violet. Je ne vais pas vous dire que c'est d'une beauté exceptionnelle, mais ça fait bien son job et c'est le principal.

C'est la première fois que j'utilise un nettoyant qui a une texture mousse et j'avais une légère appréhension, je ne sais pourquoi j'imaginais que cette texture pouvait avoir un effet desséchant pour la peau. En fait, il n'en est rien et c'est même peut être plus doux qu'une texture gel. En tous cas, mon nuage céleste n'est pas du tout desséchant, ni irritant. Il faut préciser que ce nettoyant ne contient pas de savon ce qui explique en partie le côté non asséchant.

 
 
 


A l'utilisation c'est simple, on presse l'embout pour délivrer la mousse que l'on applique sur son visage, une à deux pompes suffissent largement pour nettoyer son visage ce qui la rend en plus assez économique. On applique la mousse sur le visage et on masse sa peau comme avec un nettoyant classique.  On rince à grande eau et on peut alors constater que son visage est propre et doux. Il m'arrive d'utiliser ce nettoyant avec une éponge Konjac mais je vous en reparle bientôt car je suis aux balbutiements de cette nouvelle méthode de nettoyage du visage et je préfère avoir suffisamment de recul avant de m'emballer.
 
Revenons à ma mousse qui a une odeur de bleuet que je n'affectionne pas plus que ça, mais comme toujours en matière d'odeur c'est très personnel et ça ne me dérange pas car cela reste léger et ne persiste pas après rinçage.
 
 
 


Côté composition cette mousse est nickelle, elle est riche en protéines de blé, puissant actifs hydratants et nourrissants, et en eaux florales de rose et de bleuet bio.  Pas de sulfates, qui est devenu pour moi le principal élément à retirer de mes cosmétiques puisque ma peau ne le supporte tout simplement pas.
J'ai donc trouvé le nettoyant visage de mes rêves que vous pourrez trouver facilement au rayon bio de votre parapharmacie pour la modique somme de 10€ pour une contenance de 150 ml , soit moitié moins que le gel Clarimatte de Ren  pour la même contenance.

Cattier propose des cosmétiques bio à des prix tout à fait raisonnables et je testerai bien d'autres produits de leur gamme tellement je suis conquise par cette mousse. Les produits Cattier ne contiennent ni paraben, ni phenoxyethanol, ni colorant et parfum de synthèse, ni aucun dérivé d’origine pétrochimique et m'ont tous l'air d'être de très grande qualité si j'en crois ce premier test.

Connaissez-vous les cosmétiques Cattier ? Avez-vous déjà testé le nuage céleste? Qu'en pensez-vous ?





3 commentaires:

  1. J'adore les produits que font cette marque, j'en ai tester quelques un entre autre les masques que j'ai adoré ! Gros bisous <3<3

    RépondreSupprimer
  2. J'adore la marque Cattier, je n'ai jamais été déçue! Je n'ai jamais testé cette mousse, en général je préfère les gels moussants mais je me tournerai bien vers ce genre de produit pour l'hiver, ce sera plus doux!

    RépondreSupprimer
  3. Cette mousse est vraiment très douce. Je te la conseille. Je vois que je suis donc pas la seule à aimer Cattier.

    RépondreSupprimer

Retour en haut